«  C'est reparti . »

Cher (es) Collègues,

A l'heure où j'écris cet édito, la Fonction Publique Territoriale se trouve une nouvelle fois en ébullition.

Hé oui ! Les années se suivent et se ressemblent !!!

Nous avions osé espérer que les mouvements de contestation de l'année précédente avaient porté leurs fruits, et que nos interlocuteurs nationaux avaient compris que les Territoriaux souhaitaient une pleine reconnaissance et une réelle considération dans leurs exigences légitimes en matière de négociations salariales.

Il n'en est malheureusement rien !!! Puisque notre Ministre de tutelle nous propose royalement 0,5% d'augmentation pour 2006, et persiste toujours à vouloir faire croire à l'opinion publique que les mesures statutaires d'avancements d'échelons ou de grades constituent un maintien de salaire raisonnable face au taux d'inflation.

Nous voici une nouvelle fois, de façon différente certes, considérés comme nantis !!!

Nous voici une nouvelle fois, de façon identique, contraints à faire valoir notre profond désaccord et à rétablir la triste vérité concernant la perte de notre pouvoir d'achat depuis plus de 5 ans.

Oui il nous faudra une fois de plus manifester notre mécontentement par le biais de mouvements sociaux. Qui nous entendra ? Qui nous soutiendra ?

Nous devrons compter une fois de plus que sur nous même, et espérer que les prochains mouvements sociaux en faveur du maintien du pouvoir d'achat des Fonctionnaires que nous sommes, ne soient pas une nouvelle fois noyés dans d'autres revendications toutes aussi légitimes, mais plus porteuses aux yeux de l'opinion publique.

Cette nouvelle année, commence par une épreuve de force. C'est sans problème que nous serons au rendez-vous, tout en regrettant de ne consacrer notre énergie syndicale qu'à ce genre d'exercice alors que bien d'autres choses importantes doivent être faites pour rendre la Fonction Publique Territoriale plus attractive, et ainsi répondre à la volonté de nos décideurs et à l'attente de nous tous.

Allons nous connaître, une nouvelle valse de projets, ou allons nous enfin avancer vers un réel progrès tant d'idées que de volonté ?

Dans l'espoir de progression, je vous prie, Cher (es) Collègues, de croire à l'expression de mes sentiments les meilleurs et amicaux, et espère pour vous la récompense de votre patience.

 

DAÜY Jean-Michel
Secrétaire Général National